Comprendre la fécondation

Comprendre la fécondation et son processus.

La fécondation est sur le principe une phase assez simple à expliquer avec la fameuse rencontre gagnante d’un spermatozoïdes avec un ovule.

Mais les étapes précédents et suivant ce moment clés sont d’une grande complexité.
Nous avons voulu à travers cet article rappeler les fondamentaux des phases principales, ce qui permet de mieux comprendre cette mécanique de précision.

L’étape 1, préparation du cycle menstruel féminin à l’ovulation.

Le cycle menstruel féminin qui dure en moyenne 28 jours, est marqué par l’ovulation aux alentours du 14 ème jour et démarre au début des règles.

Pendant la première moitié du cycle menstruel, un seul follicule se développe à l’intérieur des 2 ovaires le tout stimulé par une hormone. Pendant cette même période une autre hormone se charge de stimuler la croissance de l’endomètre afin de préparer la nidation de l’embryon à venir.

Le mécanisme de la fécondation expliqué en 5 étapes

Le processus de fécondation en 5 étapes

 

 

L’étape 2, l ‘ovulation qui libère un ovocyte

Nous avons vu que l’un des résultats de l’étape 1 est le développement d’un follicule. Lorsque ce dernier arrive à maturité, une augmentation de la concentration des hormones active la libération d’un Ovocyte. C’est l’ovulation.
Pour un cycle menstruel d’une durée de 28 jours, l’ovulation est comprise entre le 14ème et le 16ème jours après le début des règles.
L’ovocyte libéré dit ovocyte fertile migre dans les trompes de Fallope. Le follicule ayant libéré l’ovocyte fertile produit par la suite l’hormone LH qui prépare l’endomètre à l’implantation de l’ovocyte fécondé.
C’est cette hormone LH que détectent les tests d’ovulation pour signaler le début de la phase d’ovulation.

L’ovulation est une étape clés que les couples en désir d’enfant doivent connaître avec précision afin de mieux cibler leurs rapports pour mettre toutes les chances de leurs côtés.

L’étape 3, progression de l’ovule et phase de fécondation

Tout au long de son parcours vers l’utérus, l’ovule qui est a ce moment précis prêt à être fécondé, se déplace le long des trompes de Fallope.

Pour les couples en désir d’enfant, lors du rapport sexuel, des millions de spermatozoïdes vont être déposés à l’intérieur du vagin. C’est le début de la grande aventure.

En effet le taux de survie des spermatozoïdes est de 72 heures en moyenne et l’ovule est fécondable à peu prêt le même laps de temps.

La phase d’ovulation doit donc être connu avec un maximum de précision afin de cibler au mieux les rapports sexuels.

Comme nous l’avons dis précédemment, sur un cycle menstruel d’environs 28 jours, la probabilité de tomber enceinte est assez faible, si on rajoute en plus des variables comme la qualité des ovules ou celles des spermatozoïdes qui est en baisse chez les hommes ces 20 dernières années. (voir article sur la qualité des spermatozoïdes)

Les spermatozoïdes libérés pendant l’éjaculation, vont devoir traverser la glaire cervicale présente dans le vagin et seulement 50% d’entre eux survivront. La nature est bien faite car cette sélection naturelle agira en premier lieu sur les spermatozoïdes qui ont des anomalies morphologiques ou des problèmes à de déplacer. Ils seront à peine 1% à traverser le col utérin et à se diriger vers les trompes de Fallope où l’ovule poursuit son chemin.

Aux environs des 2/3 de la trompe de Fallope, les quelques centaines de spermatozoïdes restant rejoignent l’ovule et c’est à ce moment que le vainqueur est déclaré avec un unique spermatozoïdes qui arrive à traverser l’enveloppe protégeant l’ovule. Il perd son flagelle à ce moment puis constitue une barrière infranchissable pour les autres spermatozoïdes.

C’est le départ de la fécondation, un embryon est né.

L’étape 4, segmentation et embryon

Les premières cellules se divisent au sein de l’embryon, elles possèdent toutes le même patrimoine génétique.
Cette division cellulaire va durer entre 5 et 6 jours après la fécondation et l’aspect de l’embryon change après que les cellules aient commencé à se différencier pour aboutir à un blastocyte.

Le centre de l’œuf change pour creuser une cavité remplie de liquide et le reste des cellules se concentre pour former un bouton embryonnaire.

Cette transformation se fait alors que l’œuf se déplace encore dans la trompe pour rejoindre la cavité utérine pour s’implanter et sort de sa membrane protectrice.

L’étape 5, développement de l’embryon

L’embryon est enfin prêt pour se développer après s’être fixé dans la paroi de l’utérus très riche en micronutriments.

C’est à ce moment que le placenta se forme afin d’assurer les échanges nutritifs et gazeux avec la mère.
Un processus de libération d’hormones essentielles à la grossesse est activé pour aider à la maturation de l’embryon.

Nous venons de passer de manière simple les 5 grandes étapes de la fécondation.
Il faut cependant préciser qu’aujourd’hui ce processus qui tient d’une véritable mécanique de précision peut être influencé par de nombreux facteurs comme la qualité des spermatozoïdes, ou la qualité ovocytaire.

Il est donc indispensable pour les couples en désir d’enfant de réaliser un check-up auprès de son médecin et d’adopter quelques règles d’hygiène de vie assez simple.

Il est aussi possible en complément d’une alimentation variée et équilibrée de booster la qualité des spermatozoïdes grâce à des compléments alimentaires spécifiquement conçu et qui concentre l’ensemble des vitamines nécessaires à une bonne maturation de ces derniers.
En complément nous vous proposons l’infographie ci dessus qui synthétise les 5 étapes clés de la fécondation.

Nous avons sélectionné un pack spécifique pour les couples en désir d'enfant

Les micronutriments essentiels pour les couples en désir d’enfant.

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « Comprendre la fécondation »

  1. Ping : période fertile | Fertilité Masculine : les actualités

Les commentaires sont fermés.